Tentative d’exclusion d’EGA-ALS à l’université de Gand

EGA_gand01Juste avant la période d’examens, les Étudiants de Gauche Actifs (EGA) ont été exclus du Politiek Filosofisch Konvent (PFK), cercle politique et philosophique de l’université de Gand. Il s’agit de la coupole regroupant toutes les organisations politiques d’étudiants reconnues par l’université. Les organisations d’étudiants de droite espèrent de cette manière pouvoir en finir avec l’organisation la plus active dans l’opposition à l’austérité, au racisme et à l’extrême-droite.

Protestations anti-austérité à la réception de Nouvel An du CD&V

scholieren-300x160Hier, des étudiants du secondaire et du supérieur se sont réunis devant la réception de Nouvel An du CD&V, à Gand, afin de dénoncer l’augmentation des frais d’inscription dans l’enseignement supérieur ainsi que les mesures d’austérité qui frappent l’enseignement. Des militants de la CSC étaient également présents pour protester contre les politiques d’austérité de même que des activistes de l’association pacifiste Vrede vzw qui s’opposent à l’achat de nouveaux avions de chasse F-35.

Liège. Syriza : bientôt un gouvernement anti-austérité en Grèce ?

meeting_syriza

Le 25 janvier, les électeurs grecs se rendront aux urnes. Le parti de gauche radicale Syriza a de fortes chances de remporter ce suffrage. Syriza se trouvera alors dans une situation inédite : celle de pouvoir construire une alternative de gauche contre la pensée unique néolibérale et austéritaire. Participez à cette conférence-débat en présence d’un représentant de Syriza au Parlement européen et de Bart Vandersteene, porte-parole national du PSL, récemment activement impliqué dans les luttes pour l’augmentation du salaire minimum aux USA (Seattle), il sera alors de retour d’une visite politique en Grèce auprès du parti-frère grec du PSL, Xekinima, organisation soutenant la campagne de Syriza.

Avec le peuple grec, pour en finir avec l’austérité!

Sol_grece_intro_EGAQuelque 300 manifestants se sont réunis ce samedi 17 janvier pour une manifestation de solidarité avec les luttes sociales qui se déroulent en Grèce et afin de protester contre l’austérité européenne. Cette manifestation voulait aussi réagir face à la véritable campagne de chantage et d’intimidation actuellement orchestrée par l’establishment capitaliste grec et européen dans le cadre des élections générales du 25 janvier prochain. Le parti de gauche Syriza pourrait bien arriver en tête et la possibilité d’un gouvernement de gauche est ouverte. Pour tous les tenants de la maxime selon laquelle « il n’y a pas d’alternative » à l’austérité, cette situation est un cauchemar. Pour tous les jeunes et les travailleurs, par contre, il s’agit d’une opportunité à saisir pour rompre avec la logique dominante en Europe à l’heure actuelle.

NON à l’arrivée de Pegida en Belgique : soutenez la contre-mobilisation!

pegida-300x160La campagne antifasciste flamande du PSL « Blokbuster » ainsi que les Etudiants de Gauche Actifs (EGA) appellent à massivement descendre dans la rue pour s’opposer à la tentative de construire en Belgique un mouvement anti-immigrés à l’image du mouvement allemand Pegida. Au cours de ces dernières semaines, de grandes mobilisations ont eu lieu à Dresde, à l’Est de l’Allemagne, contre « l’islamisation » de « l’Occident ». l’occasion a été saisie par des groupes d’extrême-droite pour lancer des actions similaires dans le reste de l’Allemagne, qui sont jusqu’à ce jour restés très limitées. Parallèlement, des contre-actions antiracistes se sont également développées (voir le dossier publié sur le site du PSL à ce sujet).

[VIDEO] Merci Monsieur Michel !

video_cneLa CNE a réalisé une série de petites vidéos, sous forme de témoignages, qui illustrent l’impact des mesures d’austérité prévues jusqu’ici par le gouvernement Michel. Poursuivons la lutte contre le gouvernement Michel et toute la politique d’austérité : à balayer par la grève !

Charlie Hebdo : victime de la surenchère entre forces réactionnaires

Charlie_protestCette attaque d’une brutalité sans précédent a suscité une vague d’indignation et de colère qui a dépassé les frontières de l’Hexagone. Des dizaines de rassemblements spontanés se sont organisés dans de nombreuses villes de France, en Belgique et encore dans d’autres pays. La violence de l’attaque a créé une onde de choc qu’il est encore difficile de mesurer à l’heure actuelle, mais qui mettra du temps à s’apaiser. Car toute attaque contre la liberté d’expression est une attaque contre tous nos droits fondamentaux : nos libertés individuelles, nos droits politiques, syndicaux… Ces droits n’existent pas seulement grâce aux lois et aux institutions “démocratiques”. Ils existent grâce aux hommes et aux femmes qui se lèvent chaque matin pour les défendre : journalistes, militants, travailleurs sociaux, délégués syndicaux, artistes… L’attaque contre Charlie Hebdo est un coup porté contre tous ceux-là.